Declaration Artiste'

Declaration Artiste Aout 2004

Contexte

En octobre 1993, j'avais participé à la cérémonie du Rapatriement du Soldat Inconnu. Dans cette cérémonie il s'agissait de l'exhumation du cadavre d'un Soldat Inconnu de la première guerre mondiale, de la remise par l'armée française du cadavre, du renvoi au pays d'origine et finalement de sa remise en tombeau.

Pendant cette période, j'ai complété une série de croquis qui encapsulaient mes premières impressions de ces événements. Ces croquis (et des photographes) traitaient d'individus, de cérémonies militaires et de scènes du champ de guerre. Et au cours des dernières années je les ai retravaillés et recomposés en une collection de panneaux, aussi bien qu'en une série d'oeuvres séparées.

Concept

Au début, il s'agissait d'un concept dépendant d'idées
et de moyens classiques. De premières oeuvres se composaient de figures en uniforme, situées dans des cémetières militaires et avec, à l'arrière-plan, tombes et pierres tombales de militaires. Par la suite, les oeuvres ultérieures représentent de figures qui n'ont ni marques ni signes d'identification; les uniformes sont sans signification; les corps eux-mêmes deviennent des monuments, et toute émotion s'articule par l'attitude et le geste corporels.
Avec ces oeuvres j'ai l'ambition de bien représenter la tragédie et le grand conflit, aussi bien que le côté ambigu de cette exhumation où, à l'expression de tendresse et de sensibilité evoquée par l'acte d'enlever ce cadavre du lieu d'enterrement original, se mêle le sens profound d'une perturbation qui se produit.

Raison d'être

Ces oeuvres traitent d'un événement historique particulier; mais pour ce qui est de leur signification générale, elles pourraient nous inciter à contempler notre situation contemporaire. Au fur à mesure que nous nous occupons des affaires de la vie quotidienne, cela se fait toujours sur un toile de fond composé de conflits et de guerres. Et tout au début de ce siècle nouveau, voilà que la grande guerre nous guette encore et menace de nous engouffrer.